Nos Conseils de Voyage pour le Ghana

Au fil des ans, j'ai remarqué la récurrence de certaines interrogations de la part de nos hôtes.

Répondre à un certain nombre de questions pratiques autours de la préparation et/ou d'un voyage au Ghana est donc le sujet de cette article.

Entrée/ Séjour :

Un visa de court séjour doit être impérativement demandé avant le départ à l’ambassade du Ghana compétente. Elle en délivre d'une durée de 1 à plusieurs mois, avec entrée simple ou multiples. La tarification varie selon la durée du séjour et la multiplicité, ou non, des entrées.

Pour pouvoir séjourner au Ghana, vous aurez besoin d’un visa différent selon la durée de votre séjour ;  moins de 3 mois : visa de tourisme (vacances, séjour de courte durée). Pour ce type de visa, la demande d’un « visa de tourisme » est suffisante auprès de l’Ambassade du Ghana à Paris. Il est délivré par la représentation ghanéenne à Paris avant votre départ. Montant de 50 euros par personne (tarif au 06/10/10).

 

 

   

De mon point de vue, il est inutile de demander un visa de 3 mois sachant que les officiers de l'immigration, à votre arrivée à Kotoka Airport, vont tamponner pour une durée de 30 ou 60 jours... L'astuce est donc de demander un visa de 30 jours et de faire des extensions de validité une fois sur place (et en plus c'est moins cher et cela vous fera découvrir une administration ghanéenne.. 

 


 Pour votre demande vous munir de :

Votre passeport d’une validité égale ou supérieure à 6 mois minimum.

Votre plus beau sourire ...

Ainsi qu’une page libre de toute inscription pour le visa.

Une once de patience.. et même 2 parfois....

Un formulaire de demande de visa en 4 feuillets autocopiants de l’Ambassade du Ghana ou 4 formulaires originaux  et dûment remplis et signés avec 4 photos d’identité (pas de photocopie ou de photo scannée), les administrations ghanéennes sont très friandes de photo.

Une attestation de voyage avec numéro de vol, nom de la compagnie aérienne précisant les dates aller/retour.

Il vous sera demandé 2 adresses (indiquer celles des endroits où vous séjournerez) et/ou la photocopie de votre billet d'avion aller/retour.

Enfin, le carnet de vaccination fièvre jaune Il est indispensable de présenter votre certificat contre la fièvre jaune (voir la rubrique santé) pour pouvoir entrer sur le territoire. En tant que ressortissants de l'Union Européenne, vous avez besoin d'un passeport en cours de validité jusqu'à 3 mois après la date de votre retour.

Renouvellement du visa :

Vous pouvez renouveler votre visa de tourisme jusqu’à 6 mois. Ensuite, vous devez demander un « visa de résident », après 6 mois de séjour effectif au Ghana.

Les documents à fournir sont un passeport en cours de validité et votre billet d’avion de retour (pour les visas de tourisme). Une copie des billets électroniques est valable. Une lettre imprimée (et c'est impératif) expliquant le pourquoi de l'extension (i love Ghana !) ainsi que 2 photos d'identité.

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter la représentation du Ghana en  France (adresse ci dessous).

Un conseil : ayez toujours sur vous une photocopie de votre passeport (je ne présente jamais le document original).

Il vous sera demandé 2 adresses de références au Ghana, amis, personnes connues ou réservation d'hôtel. Certaines ambassades procèdent à des vérifications. Ils nous ont déjà appelés pour vérifier la validité de réservation. 

   

Pour de plus amples informations, il est conseillé de prendre contact avec l’Ambassade du Ghana à Paris, les fonctions consulaires sont assurées par :

Ambassade du Ghana à Paris :

8, villa Saïd
75116 Paris
Tél: 01.45.00.09.50
Fax : 01.45.00.81.95
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ambassade/consulat du Ghana en Belgique : General Wahisin Iaan, 7, 1030 Bruxelles Tél : 32 2 705 82 20

Ambassade/consulat du Ghana en Suisse : 11, Belpstrasse, 3000 Berne Tél : 41 31 381 78 62

Ici, la liste des représentations consulaires et/ou ambassades du Ghana à travers le monde.

Attention, depuis janvier 2011, les ambassades du Ghana de la sous région ne délivrent pas (ou difficilement avec palabres et +++) de visa si vous n'êtes pas résident du pays. Je m'explique : vous voyagez, arrivés au Bénin vous vous dites "Pourquoi pas le Ghana ?" et bien si vous n'avez pas pris le visa dans votre pays d'origine il est peut être problématique d'obtenir le "sésame". A moins d'affirmer avoir déjà payé d'avance dans un hôtel (avec l'accord préalable de l'hôtelier car tout peut être  vérifié).

Bien tâtillons parfois les ghanéens !

Comme s'il fallait démontrer sa volonté d'aller au Ghana...

Comme si le gouvernement ghanéen ne prenait pas en compte le potentiel touristique de son propre pays...


Pour les voyageurs munis du VTE (visa touristique de l'entente), où plutôt qui auraient eu la chance d'en "dégotter" un, il n'est pas valable pour le Ghana contrairement à tous les pays limitrophes (Togo, RCI, Burkina Faso).

Conduire au Ghana : Le permis de conduire international est requis

 

Sur place : 

"Tout voyageur arrivant sans visa d’un pays accueillant une ambassade du Ghana sur son territoire s’expose au risque de se voir immédiatement refoulé.", avertissement sur le site de l'ambassade de France au Ghana. Outre le risque de se faire renvoyer, le visa obtenu directement à l'aéroport est autours des 150 USD et soumis à un accord préalable auprès des services d'immigration d'Accra. Après...Comme partout en Afrique, tout se discute. 

En avant les palabres ! Akwabaa in Ghana !
 
Il est possible d’obtenir une extension du séjour jusqu’à trois mois maximum auprès des services de l’immigration à Accra (tél. : 0302 66.47.57.) et aussi à Sekondi-Takoradi. Au delà d’un séjour de plus de trois mois, un permis de séjour est exigé (normalement...).

Pour de plus amples informations, il est conseillé de prendre contact avec l’Ambassade du Ghana à Paris, les fonctions consulaires sont assurées par l'ambassade du Ghana : 

8, villa Saïd
75116 Paris
Tél: 01.45.00.09.50
Fax : 01.45.00.81.95
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Carte détaillée du Ghana :


Horaires d’ouverture des postes frontières : 
 
Avec le Togo : de 6h00 à 18h00,
avec le Burkina Faso : de 6h00 à 18h00,
avec la Côte d’Ivoire : de 6h00 à 18h00.

 

Monnaie, change :

Il est conseillé de se munir de dollars (U.S) ou euros qui peuvent servir aussi bien de monnaie de paiement qu’être échangés contre des Cedis. Le change peut s'effectuer dans les forex bureau (bureau de change officiels).

A votre arrivée à l'aéroport, vous en trouverez un dans le hall arrivée bagage, les taux pratiqués sont tout à fait corrects. Le taux de change peut parfois se négocier selon le montant de la transaction. A savoir qu'en général le taux de change est plus intéressant avec des grosses coupures (au delà de 50 euros ou usd).

 

Cartes bancaires :

La carte bancaire visa est assez peu utilisée pour les paiements courants (normal, le taux de commission tourne autours de 8% !). Elle peut être ressource pour retirer de l'argent soit dans les distributeurs (dans les grandes villes) ou directement au guichet de la banque muni de son passeport. On peut alors retirer plus que par les distributeurs. 

Carte visa :

Barclays bank
CAL Bank
EcoBank Ghana
GTB Ghana
SG-SSB
Standard Chartered Bank
UBA Ghana Ltd
Attention comme dans bien des pays d'Afrique de l'ouest,  

La mastercard est quasi inconnue ici.

Quelques banques l'accepte :

Standard bank
Ghana commercial bank
Intercontinental bank

 Ne jamais payer ou donner de l'argent avec la main gauche qui est celle réservée aux activités intimes (toilettes, wc). Le fait de payer avec la main gauche peut  être considéré comme un affront et j'en sais quelque chose ! Gauchère, il faut que j'y pense à chaque fois (bon, d'accord, des fois, j'oublie...).


Photos ou vidéos :

Il convient généralement de demander l’autorisation avant de filmer et de photographier des personnes (du bon sens, sens bon ...) ou des bâtiments publics.

Bien des bâtiments ministériels sont interdits de prise d'image, sans autorisation écrite.


Il peut arriver que l'on vous demande de l'argent en échange d'une photo car bien des ghanéens sont persuadés que leurs images sont utilisées à des fins commerciales dans les pays "obrunis", d'au delà de l'horizon.


Or, diamants :

Attention à l'achat d'or à des organismes autres que le "Precious mineral marketing co.ltd" (ou contre toute proposition écrite ou orale de transfert de fonds ou d’opération douteuse de change). Il peut vous arriver de rencontrer des orpailleurs (appelés ici galemsy) qui vous feront des offres, à 1ère vue avantageuses.
Outre le fait que ces produits sont extraits dans des conditions épouvantables (humainement et écologiquement), ils seront bien souvent faux ou en partie. Je m'explique, les métaux précieux sont bien souvent mélangés avec d'autre ne l'étant pas, pour les alourdir.
La prudence s'impose.

Avant le départ : Consultez votre médecin (éventuellement votre dentiste) et souscrivez à une compagnie d’assistance couvrant les frais médicaux et le rapatriement sanitaire, si elle n'est pas déjà incluse avec votre carte bleue, ce qui est souvent le cas.

 

Paludisme appelé ici malaria : 

Cette maladie parasitaire est  transmise par les piqûres de moustiques (les anophèles et spécialement les dames anophèles qui se réveillent à la tombée de la nuit).La prévention  impose le recours à des mesures de protection individuelle (sprays, crèmes, diffuseurs électriques, moustiquaires...).
Le port d'un pantalon s'avère être une prévention efficace, associé à des sprays type 5/5 tropic ou mustifluid, les produits les plus efficaces sont ceux qui contiennent du DEET;

A ces mesures doit s’ajouter un traitement médicamenteux adapté à chaque individu : il convient de s’adresser à un centre de conseils aux voyageurs. Le traitement devra être poursuivi ou non, après le retour en France durant une durée variable selon le produit utilisé. Classification : zone 3. Durant votre séjour, et durant les deux mois qui suivent votre retour, en cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement, pour mettre en œuvre dès que possible un traitement curatif antipaludéen éventuel.

Demandez conseil à à un centre de vaccinations internationales, plutôt qu'à votre généraliste (qui sont assez peu au fait des maladies tropicales et c'est bien normal) et encore moins sur des forums de discussions ou tout à chacun se prends pour un médecin, faisant en veux-tu-en-voilà des prescriptions bien hasardeuses, au mieux, complétement fausses au pire, et de toute manière pas adaptée au cas de chacun.

Ici un site de santé voyages du CHU de Rouen (où cet affreux lariam est toujours recommandé !).

Ce que je peux vous dire de par mon expérience personnelle, que je me garderai de généraliser, c'est que je me méfie du lariam comme de la peste. En curatif, 6 en une journée = formule sanguine à l'envers et 41°c de fièvre pendant plusieurs jours.
Vivant ici, lorsque je repart en France et forte de cette malheureuse expérience, j'achète mon petit coartem  ou lonart à 6 cédis avant de partir et hop ! Parée !

 

Si vous restez plus de 3 mois, il devient plus délicat de prendre des antipaludéens. Dans ce cas, spray et pantalon, ventilateurs et moustiquaires et traitements curatifs antipaludéens (qui associe les molécules d'artesunate et d'amodiaquine recommandées par l'OMS). Les principales marques commercialisées sont lonart, coartem (il existe des version adaptées pour les enfants) et s'achètent dans quasi toutes les pharmacies.

   

Un nouveau curatif vient de sortir sur le marché, bien moins chers que ses prédécesseurs et tout aussi efficace (voire plus), il s'agit de l'artefan.

Bien vérifier la date de péremption des médicaments et même ouvrir la boite, histoire de s'assurer qu'il n'ai pas trop souffert de l'humidité. Prendre ces médicaments avec beaucoup de sucre car ces médecines absorbent le glucose dans le corps, donc ne pas hésiter sur les boissons sucrées, confitures..

En cas de fièvre ou de symptômes ressemblant à un état grippal, faire un test dit de goutte épaisse (il existe des auto-tests) dans l'hôpital ou le dispensaire le plus proche.

Attention, si on vous découvre un palu à votre retour, l'attitude des médecins est toujours faite d'affolement allongée d'une certaine méconnaissance pratique avec en trame de fond : l'Afrique = maladies. Je viens d'en faire encore l'expérience récemment. Quoiqu'il en soit le palu n'est pas à la légère surtout la souche existante au Ghana, le falciparum qui peut provoquer des neuropalu.

Plus la malaria est traitée rapidement, moins elle fait de dégât. N'attendez pas !

Vaccinations :
 
 La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire, elle est valable 10 ans (à pratiquer dans un centre agréé, en général un par région, le centre des maladies tropicales attaché au C.H.R.U).
La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est recommandée.  Compte tenu de la survenue régulière d’épidémies de méningite bactérienne, la vaccination contre la méningite à méningocoque de type A et C est vivement conseillée.  Autres vaccinations conseillées (selon conditions d’hygiène et durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B.  La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas.

 

   

Téléphone : 

L'indicatif du Ghana est + 233. Si vous appelez de l'étranger un portable ghanéen, il vous faudra supprimer le 1er zéro du numéro. Exemple : le n° de votre correspondant est 020 73 73 579, il vous faudra donc composer : + 233 20 73 73 579.

Il est recommandé d'utiliser les opérateurs locaux tels que vodaphone, mtn et aussi tigo, airtel, bien moins chers que les forfaits français internationaux, hors de prix.

Pour se faire utiliser un téléphone débloqué ou s'il ne l'est pas cette opération peut se faire sur place pour un prix modique.

Selon la rapidité des connections internet (les plus adaptées dans ce cas sont vodaphone et mtn, airtel), il est possible d'utiliser skype (gratuit de skype à skype et moins cher de skype vers mobile).

Attention les numéros de ligne fixe ont changé au Ghana, par ici tous les nouveaux codes.


Numéros utiles :
 
Les infrastructures médicales dans le pays sont médiocres. Il n’y a pas de SAMU ni de services d’ambulance. La capacité des services d’urgence est très limitée en milieu urbain et quasi inexistante hors des grandes agglomérations. Structures hospitalières recommandées pour les premiers soins : 

1) Accra
 
 Military Hospital - Tél. : 030 2 77.61.11.
 Trust Hospital - Tél. :  030 2 77.67.87, (021) 77.71.37.
 Nyaho Clinic - Tél. :  030 2 77.52.91, (021) 77.53.41.
 North Ridge Clinic - Tél. :  030 2 22.73.28. 

2) A Kumasi
 
Komfo Anokye Teaching Hospital - Tél. :  032 20 208119

3) A Takoradi/Sekondi
 
Effia Nkwanta Hospital - Tél. : (031)20 23.151.

En cliquant sur ce lien, vous trouverez plus de n° et adresses (les numéros indiqués sont avec l'ancienne numérotation)

 Ambassade de France à Accra :

 Chancellerie : 030 2 21.45.50 / télécopie : 030 2 21.45.89
 Section consulaire : 030 2 21.45.66 / télécopie 030 2 21.45.59
 Numéro d’urgence uniquement en dehors des heures ouvrables : 244.65.77.66
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 Site internet : http://www.ambafrance-gh.org
Adresse : 12th road of Liberation avenue, P.O. Box 187, Accra
 Urgences (ambulance, pompiers, police) : 999.
 Police : 191
Ambulance : 192
Fire : 193
 Ghana National Fire Service : 66.49.37.

   

 

Tourista et moi ! et moi !

Afin d'éviter les troubles intestinaux, si rapides à gâcher un voyage, il est conseillé de boire systématiquement de l'eau minérale. Vous pourrez en trouver partout au Ghana. Elle est vendue en bouteille. L'eau filtrée est vendue dans des poches plastiques  par des jeunes filles que l'on entend crier « iced wataa » "nsu".

Attention à bien choisir l'eau dans les poches en plastique imprimées et scellées de façon industrielle et non pas l'eau seulement filtrée vendue dans des poches plastiques de moins bonne qualité, produite par les habitants.

Éviter les jus de fruits "frais" qui sont vendus en bord de route ou sur la plage, confectionnés dans des conditions sanitaires bien souvent "aventurières".

Il est également essentiel de bien se laver les mains avant de manger et de consommer les plats cuisinés encore chauds.

Électricité :
 
Le courant est de 220 ou de 230 volts, 50 Hz. Les prises électriques sont généralement à 3 fiches, rondes ou plates, mais vous réussirez la plupart du temps à brancher vos appareils européens grâce à un adaptateur, que l'on trouve partout ici. Vous pouvez rencontrer des "light off" c'est à dire des coupures de courant, bien que la couverture électrique du pays est plutôt de bonne tenue.

Hi ! l'Afrique !

 


Équipements :

Un grand sac de voyage et un petit sac à dos contenant vos effets personnels durant la journée,
Un duvet très léger et/ou un drap de couchage, une moustiquaire imprégnée, si vous dormez sous tente ou dehors,
Des vêtements légers, en coton et lin exclusivement,

(Vous pourrez vous en faire faire des très jolis, sur place à des prix très abordables et ça fera tourner l'économie locale)

Prévoir un chandail pour certaines soirées pouvant être fraîches. Les vêtements longs et amples, plutôt de couleurs claires sont particulièrement adaptés contre la chaleur et les moustiques en soirée,

Un foulard est toujours utile, par exemple pour se protéger de la poussière mais aussi du soleil voire de la pluie.
Un chapeau,
Des lunettes de soleil,
Une serviette de toilette,
Un maillot de bain,
Des chaussures de marche fermées,
Une lampe de poche ou frontale.

 

   

Pour plus d'informations et vous aider à mieux connaître le pays et préparer avec des guides, c'est par ici

Vous pouvez aussi consulter les mises à jours (update) mises en ligne par Philip Briggs (Bradt travel guide Ghana, le plus complet sur le pays), en fonction des informations données par les voyageurs.

Pour plus d'information, vous pouvez aussi consulter la page liens utiles 

Si vous avez d'autres questions/interrogations, vous pouvez nous contacter

 

Et bon voyage dans ce pays aussi paisible qu'accueillant !